Mon « amoureux ».

Je parlais avec Laurence, il y a quelques jours. Je me posais des milliers de questions, j’avais peur que ma mamounette découvre la vraie nature de ma relation avec le Sexy Boy.

Laurence: On s’en fout, t’es majeure, j’t'ai dit. 
Moi: Ouais, n’empêche que je me demande ce que ça fera de moi aux yeux de la famille, tu vois ? Je suis la première à faire un truc comme ça. Tous les autres ont fini par se mettre en couple. Moi je sais que ça m’arrivera pas. 
Laurence: Oui bon, de ce côté-là, j’avoue, tu as raison. 
Moi: Après bon, je me dis qu’au pire, peu importe ce qu’ils en penseront, personne à part lui-même pourra m’empêcher de voir le Sexy Boy donc bon…

Alors pour ma famille, c’est mon amoureux. Aujourd’hui, ma soeur est venue à la maison avec sa fille.

Ma soeur: Alors, les amours ? 
Moi: Rien à déclarer. 
Ma soeur: Rhô allez, quoi ! Tu peux bien nous raconter. Allez ! 
Mamounette à ma soeur: Mais laisse-la, si elle a pas envie de t’en parler. 

Sauf qu’avant de partir, elle s’est arrêtée en haut des escaliers et m’a chuchoté:

_Tu peux m’envoyer pleins de messages pour tout me raconter, si tu veux. 

Et sa fille, cinq ans, je le rappelle, qui s’est elle aussi arrêtée dans les escaliers pour dire:

_Fais un bisou à ton amoureux !

Mon amoureux. Rien que le mot sonne étrangement dans ma bouche.

Je l’ai vu, aujourd’hui. Il bossait chez lui alors il m’a proposé de passer ce matin, car moi j’avais un rendez-vous en début d’après-midi. Je lui ai raconté ce qui s’était passé avec Christopher.

Moi: Au fait, Christopher voulait qu’on sorte ensemble, un soir. 
Sexy Boy (souriant): Ah bon ? Quand ? 
Moi: Hum… Vendredi dernier. 
Sexy Boy: Et qu’est-ce que tu lui as répondu ? 
Moi: Que je fréquentais quelqu’un et que même si c’était pas officiel, je courrais pas plusieurs lièvres à la fois. 

Il a souri.

Moi: Il m’a demandé de lui laisser une chance, quand même. Il a insisté, j’ai pas apprécié, alors j’ai arrêté de répondre et depuis, je l’évite. C’est pour ça que je viens plus aux entraînements. J’ai pas très envie de le voir. 

Son sourire a été moins franc et il s’est mis à regarder en l’air avant de secouer la tête. Il est resté comme ça plusieurs secondes avant de répéter plusieurs fois:

_Ah non mais lui, là ! 

Je suis partie quelques minutes après.

Conversation avec Cécile, plus tard.

Cécile: Parle-moi un peu de l’heureux élu…
Moi: Euh ben je sais pas grand chose. Il est en deuxième année de master et envisage un doctorat. C’est à peu près tout ce que je sais. 
Cécile: Ah ben bravo !!
Moi: Non attends ! J’ai autre chose. C’est un Zoreil. Il a vécu ici quand il était petit et il est revenu tout seul pour faire ses études. Il a peur des araignées. Il a un prénom que j’avais jamais entendu avant. Maintenant, c’est vraiment tout. Laurence m’a demandé son signe astro il y a quelques jours, j’en ai aucune idée. 
Cécile: Ca m’étonne de toi. 
Moi: Je me dis que moins j’en saurais et mieux ça sera. Il a vraiment tout pour me plaire et la dernière chose dont j’ai besoin c’est de tomber amoureuse de lui. 

Je me suis rendue compte, aujourd’hui, que le Sexy Boy ne m’avait jamais entendu rire. Vraiment, je veux dire. Rire aux éclats. Alors que je passe ma vie à rire, je crois.

Je viens de raconter à Laurence mon cauchemar d’il y a quelques jours, je le raconte aussi ici. Il faut savoir que ces derniers temps, j’ai rêvé de pleins de stars masculines. Et si Maluma et Avenged Sevenfold sont des artistes que j’écoute et apprécie réellement, j’ignore encore ce que faisaient Justin Bieber et Snoop Dogg dans mes rêves. Passons Justin, je vais parler de celui avec Snoop Doggy Dogg.

Snoop Dogg.

J’étais marié à ce type et il était méchant, violent et alcoolique. Et je le trompais avec notre chauffeur qui n’était nul autre que le Sexy Boy. Finalement, un soir, ma mère est entrée dans ma chambre, je pleurais et lui ai dit que je ne voulais plus de la vie que je menais alors elle m’a proposé de m’aider à m’enfuir avec le Sexy Boy. Tous le personnel a aidé aussi. Ils ont fait boire Snoop Dogg et l’ont emmené voir la tortue (oui ma tortue s’est retrouvée mêlée à tout ça. Pauvre Brutus). Pendant ce temps, je m’échappais par la fenêtre de ma chambre et rejoignait le Sexy Boy près du portail dans… un gigantesque camion. Le temps qu’il fasse les manoeuvres pour nous sortir de là, Snoop Dogg nous avait rattrapés et il nous a suivi avec une arme. Il a tiré sur le Sexy Boy… qui est mort. C’était un affreux cauchemar.

Réaction de Laurence: « Oulala, mais t’es grave dérangée dans ta tête, toi ! »

Elle a aussi beaucoup ri lorsque je lui ai raconté que j’ai réussi à me perdre dans l’immeuble du Sexy Boy alors que j’y avais été quelques jours plus tôt.

Orientation

Moi: Ce matin, j’ai réussi à me perdre dans son immeuble. Tellement j’ai pas le sens de l’orientation. Je lui dis que je suis devant son portail. Il me dit qu’il m’ouvre et que j’ai qu’à le rejoindre directement. Au bout de cinq minutes, il m’appelle et j’étais devant ce que je croyais être sa porte. Je lui demande s’il habite bien au numéro 6, il me dit oui, alors je dis que je suis devant la porte. Il rigole et me dit : « Non, je crois que tu t’es trompée. Y a personne devant ma porte. Il faut aller tout au fond à gauche. Y avait un mec dehors, il m’a vue faire 10 000 allers-retours, il m’a demandé ce que je cherchais, finalement c’est lui qui m’a montré le chemin.
Laurence: Hahaha, la honte ! 
Moi: Je me perds vraiment partout. Je fais pas exprès, hein. La dernière fois, j’ai réussi à me perdre dans les bois dans un rayon de dix mètres. J’arrive pas du tout à me repérer dans l’espace et c’est un handicap. 

Laisser un commentaire

La vie d'une adolescente |
Adaytoremember |
Viesoleil |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Un cri sauvage et désespéré
| Les femmes séduites
| Notreangebaptiste